"La vie, c'est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre."

99! C'est l'année où pour la première fois l'idée d'un stationnement vélo intérieur m'est venu en tête. À cette époque-là, j'avais 28 ans et pas d'auto. Le vélo, c'était mon moyen de transport principal. Ce n'est que 7 ans plus tard, en 2006, que j'ai enfin décidé de mettre le projet de l'avant, ça m'aura pris 4 vols de vélos pour y arriver. Du jour au lendemain, je me suis improvisé entrepreneur, j'avais une idée pis c'est ça!

J'ai durement appris la réalité d'entrepreneure. Pas facile d'être avant-gardiste, mon idée de stationnement vélo avec douche et casier faisait du chemin. Un pas en avant, quatre par en arrière. Trouver un local, du financement, les fournisseurs, comment ça va marcher, faire de la pub, du réseautage, etc. Je suis passé très proche de voir la lumière au bout du tunnel en 2007, ça y était presque. Paf! Du jour au lendemain je perds l'emplacement, donc le financement et, crise économique oblige, je perds aussi ma job! Après avoir commis à peu près toutes les erreurs entrepreneuriales possibles, je n'avais plus de souffle. Le projet a pris le chemin de la tablette.

Je me suis recyclée dans l'immobilier, me suis dit que lors de la prochaine négociation d'un local, je saurai de quoi je parle. Pendant que le projet dort sur la tablette, l'idée, elle, murit et l'entrepreneure mature. Je ne sais plus combien de fois j'ai pu dire "OK c'est cette année que ça repart" sans que rien ne se passe. Re-Paf! Avril 2018, je claque la porte de Sutton pour qui je travaillais. Alors que je suis encore une fois à la croisée des chemins, que vois-je? Un emplacement pour une cyclostation, c'est drôle la vie!

Du jour au lendemain, tout est reparti! Trouver un local, du financement, les fournisseurs, comment ça va marcher, faire de la pub, du réseautage, etc. Sauf que là, j'ai appris. Je ne recommettrai pas les mêmes erreurs, je vais en commettre de nouvelles! Cyclostation Mavélocity, aujourd'hui, c'est du concret. Il y a toute une équipe de professionnel qui nous entoure. C'est mon mari, Louis, qui nous cogite tout le côté technologique de la cyclostation. C'est mon frère, Alexandre, mon bras droit et dévoué partenaire d'affaires et ce sont tous les gens qui croient en nous et notre projet :

Jules Carrières, Valérie Carrière et Sébastien Carrière de BDNG qui nous ont fait un super site internet, une page Facebook et kiosque.

Jan P. Dubé d'Expodium qui nous a fait une super place au Salon du Vélo 2019.

Geneviève Carle et Daniel Larouche notre comité aviseur présent pour chacun des pas que nous faisons.

Martin Duchaine qui nous conseille et nous guide avec Défi Montréal.

Davender Gupta notre super coach de Défi Croissance qui nous "drill", "Yes commander master chief"!

Alhassane Bah de NAI Terramont qui remue ciel et terre pour nous dénicher le "spot".

Christian Beaubien avec qui nous adorons prendre le café du vendredi :)P

Fred Cloutier alias Sergent Jérôme de District 31 une de nos fabuleuses rencontres au Salon du vélo.

Bref, c'est aussi tous les membres de nos familles et nos amis qui nous supportent et qui s'impliquent autant bénévolement que financièrement.

Le timing est parfait, l'équipe est forte, les conditions sont propices, nous travaillons sans relâche pour l'ouverture d'une première Cyclostation en avril 2020.

Nous sommes "propulseurs de mobilité durable"!